Nom du projet

Centrale hydroélectrique Innavik

Initiateur

Corporation foncière Pituvik

Date prévue de réalisation

Automne 2018

Communauté

Inukjuak

Lieu

À 10,3 km de l'embouchure de la rivière Inukjuak

Étapes de la procédure

  • Analyse et participation du public
  • Décision et autorisation

Description

Leprojet Innavik prévoit l’aménagement d’une centrale hydroélectrique d’une puissance installée de 7,5 MW située à 10,3 km de l’embouchure de la rivière Inukjuak. Le site proposé consiste en un regroupement de quatre chutes naturelles. Les quatre rapides présentent une chute d’une hauteur totale de 14,3 m répartie sur une distance de 2,7 km. Le promoteur soutient que cette ressource hydraulique permettra une transition du diésel et de l’huile à chauffage de la communauté d’Inukjuak vers cette nouvelle source d’énergie renouvelable.

Le projet comprend les infrastructures permanentes et temporaires suivantes:

Infrastructures permanentes

  • Une centrale hydroélectrique d’une puissance installée de 7,5MW;
  • Deux groupes turbine-alternateur de type Saxo localisés dans une centrale au fil de l’eau;
  • Un barrage en enrochement et un évacuateur de crue avec une crête située au niveau 44,0 m prévus pour évacuer la crue millénale;
  • Un canal de fuite excavé en rive droite dans le roc sur une longueur totale de 390m servant à restituer les eaux turbinées dans la rivière, en aval des rapides;
  • Un évacuateur de crue dont la crête aura une largeur de 130 m et sera située au niveau 44,0 m, soit le niveau d’eau en opération normal. Un canal excavé permettra à l’eau de s’écouler durant l’exploitation de la centrale;
  • L’aménagement d’un pont au-dessus de la rivière Inuksuk est projeté afin de permettre l’accès aux ouvrages en rive gauche. Un tronçon de 3 641 m sera construit à cet effet;
  • Une ligne de transport éclectique de 25kV installée sur des poteaux de bois le long de la route d’accès jusqu’au poste de départ existant d’Hydro-Québec, au nord du village d’Inukjuak;
  • Un poste de transformation aménagé à l’intérieur de la centrale qui consistera en un transformateur 25kV.

Infrastructures temporaires

  • Un campement, présenté sous forme de remorques temporaires, d’une superficie de 0,9 ha et d’une capacité de 128 personnes
  • Trois bancs d’emprunts d’une superficie totale de 30,3 ha
  • Un système de concasseur et tamiseur
  • Une usine à béton
  • Un batardeau en amont de la chute principale et un canal de dérivation d’une longueur totale de 180m.

Le début de la construction des aménagements pour la centrale est prévu pour août 2018 et la mise en service de la centrale est prévue à l’automne 2020.

Une mise à jour de l’étude d’impact de 2010 a été transmise à la Commission en février 2018 et donne accès à davantage de détails sur les aménagements projetés et présente une description du milieu récepteur, des impacts appréhendés, des mesures d’atténuation proposées, des modalités d’information et de consultation publiques effectuées par le promoteur et un calendrier de projet préliminaire.

Calendrier de réalisation

Le début de la construction des aménagements pour la centrale est prévu pour août 2018 et la mise en service de la centrale est prévue à l’automne 2020.

Documents disponibles pour consultation

Commentaires du public